Penis Desiderantis

Penis Desiderantis

Inspiré des textes de Samuel Ganes
Mise en scène et joué par Antoine Fleury

Mercredi 26 mai à 21h30
au Centre Français de Berlin
en français


” Penis desiderantis ” est l’adaptation théâtrale du “Roman d’Un Inverti-Né “. Un jeune aristocrate italien, anonyme, confesse par lettres à Emile Zola, son attirance pour les hommes, ses souffrances et ses plaisirs. Le texte est publié, grâce à Zola, en 1896. Pour Samuel Ganes, l’auteur, il est évident que ce jeune homme est un personnage de théâtre. Il fait du récit de ses aventures et de ses commentaires acides un monologue intense. ” Penis Desiderantis ” est un titre ironique : la censure de l’époque avait traduit toutes les parties sulfureuses en latin. Celle-ci évidemment est limpide.

Antoine Fleury: Après avoir obtenu son Bac littéraire option théâtre dans sa ville natale d’Alençon, Antoine Fleury est accepté au concours d’entrée du Conservatoire National de Région de Toulouse en 2001 et en sort diplômé deux ans plus tard.

S’en suit une collaboration professionnelle régulière avec Didier Carette au sein du Théâtre Municipal de Toulouse durant 5 ans. Sur scène, il a interprété de nombreux personnages dans des registres différents allant de Shakespeare à Tchekov, tout en passant par Brecht, Molière, Ibsen, Maeterlinck, Dumas, Durringer et Koltès.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Penis Desiderantis

nach Samuel Ganes
Regie und Darstellung : Antoine Fleury

Mittwoch, den 26 mai, um 21h30
im Centre Français de Berlin
auf Französisch

«Penis Desiderantis» ist die Theaterfassung des «Romans eines geborenen Homosexuellen». In Briefen legt ein junger, italienischer, anonymer Aristokrat Emile Zola das Bekenntnis zu seiner Neigung zu Männern, zu seinen Leiden und zu seinen Freuden ab. Der Text wur-de 1896 dank Zola veröffentlicht. Dem Autor, Samuel Gnes, ist es eindeutig, dass dieser junger Mann eine Theater-figur ist. Aus seinem Abenteuerbericht und aus seinen bissigen Kommentaren macht er einen kräftigen Monolog. «Penis Desiderantis» ist ein ironischer Titel : die damalige Zensur hatte alle Schamgebiete ins Lateinische übersetzt. Jenes ist aber durchaus offensichtlich.

Advertisements